Secteur Informel au Tchad en 2011 (Rapport final de l’ECOSIT3)
Article mis en ligne le 20 janvier 2014
par Ahmat Youssouf
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

L’enquête sur le secteur informel est une enquête auprès des unités de production. Elle a trois objectifs :
• Fournir un complément à la comptabilité nationale en établissant les comptes de production et de répartition du secteur informel jusqu’alors très mal connus.
• Comprendre les comportements productifs des agents du secteur informel susceptibles d’être réincorporés dans des exercices de modélisation (comportement en matières de prix, d’investissement, etc.). Notamment, l’accent est mis sur l’étude de la concurrence que subit (ou qu’impose) le secteur informel face à d’autres secteurs.
• Analyser le mode d’insertion du secteur informel dans le système productif local (articulation ou autonomie vis à vis du secteur moderne, privé ou public, national ou étranger).

Les unités de production informelles ont été identifiées par le volet de l’enquête relatif à l’emploi. Toutes les personnes actives occupées qui se sont déclarées « patron » ou « travailleur à son propre compte » (que ce soit dans leur emploi principal ou leur emploi secondaire), dans un établissement qui soit ne possède pas de numéro d’identification fiscale, soit ne tient pas de comptabilité dirigent une unité de production informelle. Par conséquent, toutes ces personnes sont interrogées.
Les résultats obtenus :

  • Effectif des Unités de Production Informelles au niveau national 391 912
  • Pourcentage des UPI sans local adéquat au niveau national 73,1
  • Pourcentage des UPI réduites à une seule personne au niveau national 74,9
  • Taille moyenne des UPI au niveau national 1,4
  • Chiffre d’Affaire Moyen par UPI au niveau national 82 230
  • Pourcentage des UPI ayant des problèmes avec l’Etat au niveau national 89,6
  • Pourcentage des promoteurs d’UPI ayant rencontré des difficultés dans l’exercice dans leurs activités au niveau national 86,4
  • Pourcentage des promoteurs d’UPI estimant que leur UPI a un avenir au niveau national 73,3
  • Pourcentage des promoteurs d’UPI qui souhaitent que leurs enfants reprennent l’activité de leur établissement au niveau national 54,3
  • Pourcentage des promoteurs d’UPI qui ont demandé et obtenu un crédit bancaire au niveau national 27,2
  • Principal problème rencontré au niveau national (relatif au développement de l’activité) : manque de liquidités 26,5
  • Principal problème rencontré au niveau national (lié à l’exercice de l’activité) : difficultés d’accès au crédit 46,3
  • Principale aide souhaitée au niveau national : accès au crédit 66,6
    Rappot final secteur informel ECOSIT3
    Rappot final secteur informel ECOSIT3
    PDF - 1.5 Mo


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :