Rapport final de l’ENIPT 2010
Article mis en ligne le 31 décembre 2013
par Ahmat Youssouf
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

Au Tchad, le paludisme est le premier motif de consultation selon les annuaires des statistiques sanitaires. Il demeure endémique et est la première cause de morbidité et de mortalité dans les groupes les plus vulnérables, notamment les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes.
Le Gouvernement du Tchad a toujours accordé une priorité à la lutte antipaludique en mettant en place tous les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs d’Abuja 2000 que se sont fixés les Chefs d’Etat Africains. C’est ainsi que le Tchad a adopté la stratégie basée sur la disponibilité des services et l’expansion des interventions de lutte contre le paludisme à tous les niveaux des soins de santé jusqu’au niveau communautaire. A cet effet, plusieurs activités ont été menées par différents acteurs. L’Enquête Nationale sur les Indicateurs du Paludisme au Tchad effectuée de novembre 2010 à janvier 2011, a permis d’évaluer les activités réalisées dans le cadre de la lutte contre le paludisme.
Etant la première enquête de ce genre réalisée dans le pays, l’ENIPT, est une enquête par sondage représentative au niveau national, groupe des régions et milieu de résidence (urbain ou rural). Cette enquête est commanditée par le Ministère de la Santé Publique et exécutée par le PNLP avec la contribution de l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) et l’appui technique et financier de l’OMS, du Fonds Mondial/PNUD et de l’Etat Tchadien. L’ENIPT-2010 fournit essentiellement des informations sur :

  • Les caractéristiques sociodémographiques des ménages ;
  • L’accès des ménages aux moustiquaires, y compris les MILDA (Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide à Longue Durée d’Action) et l’utilisation des moustiquaires par les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans ;
  • Le taux de couverture et la fréquence de pulvérisation intra domiciliaire ;
  • La prévalence de l’anémie chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes de 15-49 ans ;
  • la prévalence du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans et dans la population générale ;
  • Les types de traitement de paludisme et le traitement à domicile des enfants ayant eu la fièvre.
    Rapport final de l'ENIPT 2010
    Rapport final de l’ENIPT 2010
    PDF - 632.5 ko


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :