Note de conjoncture premier trimestre 2013
Article mis en ligne le 4 novembre 2013
par Ahmat Youssouf Ali
Imprimer logo imprimer

<media162|vignette|legende=complete>
Sur la base des données récentes recueillies auprès de l’administration publique et des entreprises enquêtées, la conjoncture économique est restée favorable au premier trimestre de l’année 2013.
Du côté de la demande globale, l’activité a été soutenue par la demande intérieure, grâce notamment à la consommation privée (accroissement revenus des paysans) et à la poursuite des investissements publics et privés (énergie, télécommunications). La consommation publique reste faible. S’agissant de la demande extérieure, les exportations de pétrole, de bétail sur pieds et de coton fibre ont augmenté.
Du côté de l’offre, dans le secteur primaire, la récolte vivrière, sucrière et cotonnière de la campagne agricole 2012/2013 a enregistré une hausse. La production pétrolière, quant à elle, a continué à baisser. Le plan de soutien à l’agriculture prévoit la mécanisation et l’amélioration des semences.
Dans le secteur secondaire, une nette amélioration des activités est observée dans les secteurs de l’énergie ainsi que du côté des industries manufacturières.
Dans le secteur tertiaire, les opérations commerciales portant sur les télécommunications et la distribution pharmaceutique se sont mieux portées. En revanche, les secteurs hôteliers, du transport aérien et des hydrocarbures ont enregistré une baisse.
Sur le front des prix, l’indice global des prix à la consommation a connu une légère baisse au premier trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent et comparativement à la période correspondante en 2012, en raison essentiellement de l’abondance sur les marchés des nouvelles récoltes céréalières.
Pour ce qui est des finances publiques, les recettes et les dépenses de l’Etat ont enregistré une hausse significative au premier trimestre 2013. La situation monétaire est caractérisée, par la poursuite de la croissance des principaux agrégats, entraînée notamment par l’afflux des recettes pétrolières. Par ailleurs, la situation de la dette publique laisse apparaître une baisse de l’encours, une hausse de règlement, une stabilité des décaissements et une baisse des arriérés par rapport au mois précédent.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :