Le Recensement Général des entreprises 2014 (Rapport général)
Article mis en ligne le 14 août 2015
par Ahmat Youssouf Ali
Imprimer logo imprimer

Le Recensement Général des entreprises est la meilleure source qui permet de disposer de façon exhaustive de données détaillées jusqu’aux plus petites unités administratives sur les caractéristiques générales des entreprises. Il constitue de ce fait un précieux instrument pour l’élaboration des programmes de promotion du secteur productif, tant au niveau national que des collectivités locales à la base.
Cette opération est la première du genre organisée dans notre pays et a ciblé essentiellement les centres urbains. L’organisation d’une telle opération était devenue nécessaire dès lors que la base des données sur les entreprises est inexistante.
Quatre grandes phases ont caractérisé cette opération d’une importance capitale pour l’économie tchadienne. La première est celle des travaux préparatoires (la conception des documents techniques, le repérage des unités et la sensibilisation des acteurs, le recensement proprement dit), la deuxième phase est celle du dénombrement général, la troisième a été consacrée au traitement des données recueillies sur le terrain et la quatrième phase est celle de l’analyse et de la publication des résultats.
Cette grande opération a pu être réalisée grâce au courage et au professionnalisme des cadres de l’INSEED, à l’engagement remarquable des agents occasionnels recrutés et formés pour la circonstance auxquels il convient de leur rendre un hommage mérité.
Avec les résultats du recensement Général des Entreprises (RGE), le Gouvernement dispose désormais d’un précieux instrument pour l’élaboration des politiques en matière de promotion du secteur privé. Cet instrument est également à la disposition du grand public et de différents acteurs de l’activité socio-économique : opérateurs économiques, Organisations Non Gouvernementales, Associations de Développement, Partenaires bilatéraux et multilatéraux.
Le présent document constitue le rapport général de l’opération et décrit toutes les différentes phases ayant marqué l’aboutissement de cette œuvre de la conception de l’opération à la rédaction des rapports d’analyse. Il présente également une masse des données analytiques permettant d’apprécier le poids du secteur privé dans l’économie nationale et de connaitre ce secteur dans tous les aspects. Les résultats de cette opération viennent combler un grand vide en matière de statistiques d’entreprises.
J’exhorte tous les services de l’administration publique, les opérateurs économiques, les acteurs de la société civile et les Partenaires au développement de se servir du présent rapport pour le plus grand bénéfice de notre pays.
Je voudrais saisir cette opportunité pour exprimer, toute notre gratitude à tous nos partenaires nationaux et internationaux dont la contribution matérielle, technique et financière a permis la réussite de cette importante opération ; surtout, je voudrais souligner en gras le soutien des autorités du MPCI dont nous avons bénéficié pendant toute la mise en œuvre de l’opération.
Je tiens à remercier particulièrement l’Union Européenne (UE) et la Banque Africaine de Développement (BAD) dont les contributions financières ont été déterminantes dans la réalisation de l’opération.
<media246|vignette|legende=complete>
<media247|vignette|legende=complete>



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :