Bulletin des prix à la consommation de Mai 2012
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

Au mois de mai 2012, l’Indice des Prix à la Consommation a globalement augmenté d’un point de pourcentage par rapport au mois d’avril 2012 et a légèrement fléchit de 0,3% sur trois mois. En glissement annuel, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC) de mai est en hausse de 6,4%
(contre 1,4% en mai 2011). La valeur du taux d’inflation en ce mois de mai 2012 est de 6,5% soit 0,4% de plus qu’en avril 2012. La fonction ayant plus contribué à la hausse de l’IHPC est principalement celle des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+1,4%). Elle est suivie des fonctions « Logement,
eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+1,4%) et « Restaurant et Hôtel » (+1,9%).
En variation mensuelle, la hausse de l’indice de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » est liée à la variation des postes suivants : ‘viande fraiche de boeuf’ (+6,2%), ‘légumes frais’ (+13%), ‘huile’ (+3,3%) et ‘viande fraiche de mouton et chèvre’ (+5,7%).
S’agissant de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » dont la contribution à l’augmentation de l’indice globale est de 14,7%, la hausse d’indice de ladite fonction est due au poste ‘autres combustibles’ ayant augmenté de 4,6% d’indice entre avril et mai 2012.
En variation trimestrielle, la faible baisse d’indice global de 0,3% résulte conjointement des baisses des indices des fonctions « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-0,4%), « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (-3,1%) et « Transport » (-2,2%) et des modestes hausses d’indices des autres fonctions.
Par contre en glissement annuel, on observe une hausse d’indice à cause de la hausse de la quasi-totalité des indices des fonctions exceptée la fonction « Boissons alcoolisées et tabacs » dont l’indice a baissé de 14,6% (les prix de cigarette étant fixés hauts par une mesure officielle en mai 2011). La hausse annuelle et quasi générale des indices des fonctions explique la détérioration de la situation de consommation des ménages.
A observer de près le tableau des indices des nomenclatures secondaires, on note :
Dans la 1ère rubrique que l’indice de l’énergie a connu de hausse supérieure aux deux autres (‘produits frais’et ‘Hors PFetE’) sur un mois, de forte baisse sur trois mois et suit l’indice des produits frais en hausse sur un an ;
Dans la 2ème position, du point de vue origine, que l’indice des produits locaux, restant au même niveau quecelui des produits importés sur un mois, a fléchit de 1% sur 3 mois et est de proche de 7% sur 12 mois ;
Dans la dernière rubrique liée à la durabilité, que les biens durables sont en hausse importante sur toutes lestrois variations.



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :