Bulletin des prix à la consommation d’Avril 2012
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media77|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

Au mois d’avril 2012, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation a légèrement baissé (-0,4%)par rapport au mois de mars 2012, après une baisse d’un point constatée au cours du mois de mars dernier.
En variation trimestrielle, c’est-à dire par rapport au mois de janvier 2012, l’IHPC d’avril a fléchit de 1,8% et demeure en hausse de 8,1% (contre -0,5% en avril 2011) en glissement annuel. Le taux moyen d’inflation calculé en glissement des indices moyens annuels est de 6,1% contre -1,4% observé en ‘avril 2011. La baisse mensuelle d’indice du mois d’avril 2012 est principalement due à la variation baissière de l’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » malgré la hausse, de proche de 7%, que l’on peut observer au niveau de l’indice de la fonction « Autres biens et services » ; les indices des autres fonctions ayant connu de stabilité relative.
La chute de l’indice du poste ‘autres combustibles’ (-10,7%), (en l’occurrence le fagot) constitue la cause principale de la baisse d’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ».
De cette fonction on note une variation nulle des indices des postes tels que ‘eau’, ‘gaz’ et ‘électricité’ entre les mois de mars et avril 2012, mais une faible augmentation (0,3%) de celui du poste ‘logement’.
En variations trimestrielles, la baisse d’indice global est imputable aux fonctions « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-2,8%), « Logement,eau, gaz, électricité et autres combustibles » (-3,5%) et « Restaurant et Hôtel »(-2,2%).
Autant en variation mensuelle qu’en variation trimestrielle, les sous-groupes qui ont beaucoup contribué à la baisse de l’indice de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » sont ceux des ‘viandes’ et des ‘poissons’. Pourtant, en glissement annuel, les indices de ces derniers(‘viandes’ et ‘poissons’) sont en fortes hausses (+16,5% et +15,5%) après le sous-groupe des ‘pains et céréales’ (+24%). Justement en glissement annuel, exceptés la « Communication » dont l’indice n’a pas bougé et le « Transport »dont l’indice a légèrement fléchi à cause de la baisse de prix de certaines motocyclettes, les indices des autres fonctions de consommation ont connu de hausse générant une hausse globale annuelle de plus de 8%. S’agissant des indices des fonctions « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » et « Restaurant et Hôtel », leurs valeurs ont respectivement crû de 4,5% et 8,1% par rapport au mois d’avril 2011. La forte hausse de l’indice des
« Biens et services divers » de plus de 30% sur un an, demeure la conséquence de la montée des prix du gramme d’or travaillé. C’est ce qui explique la hausse de l’indice des biens durables du tableau des nomenclatures secondaires.
Toujours du tableau des indices des nomenclatures secondaires, nous remarquons une baisse de l’indice de l’énergie en variations mensuelle et trimestrielle et, des hausses généralisées des indices variant entre 2,8% et
17%. Les produits ou biens les plus périssables et les plus consommés font objet de la plus forte hausse en glissement annuel.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :