Bulletin des prix à la consommation de Decembre 2011
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N DJAMENA (Base 100 = 2005)

L Indice des Prix à la Consommation en fin de l année 2011 (décembre 2011) a augmenté de 1,9% par rapport au mois de novembre 2011 et de 2,3% par rapport au mois de septembre 2011. En glissement annuel, c est-à dire sur un an, la variation de l indice globale des prix est fortement en hausse (+10,7%). Le taux d inflation de 2011 est de 2% (contre -2,1% en décembre 2010). Il est le double de celui de novembre 2011 qui l est aussi de celui d octobre 2011. L indice du mois est élevé de plus de 25% par rapport à son niveau de 2005.
L augmentation de l indice du mois est induite principalement par la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+9,6%) ayant à elle seule une contribution de plus de 86% lié totalement au poste des autres combustibles dont le fagot en particulier. Le prix du fagot observé en décembre 2011 a augmenté à l ordre de 41% par rapport au mois de novembre 2011. Cette flambée des prix des bois de chauffe (de 166F à 234F le kg) explique les fortes variations mensuelle, trimestrielle et annuelle respectives de 22,8%, 15,5% et 28%, de l indice de l énergie, (cf. tableau des indices des nomenclatures secondaires).
Les indices des fonctions « Boissons alcoolisées et tabacs » et « Restaurant et Hôtel » ont augmenté, sur un mois, respectivement de 1,4% et 2,4%. Mais, en réalité, les prix des produits et services concernés ont été induits par la hausse des prix des bois de chauffe. Le poste Restaurants et débits de boissons dont la contribution à la hausse globale est de 6,1% et la variation mensuelle d’indice est de 2,5%, est à la base des variations des fonctions précitées.
L indice des « Biens et services divers » est en hausse (2,4%) due au frais de pilage de céréale.
Entre les deux mois (novembre et décembre 2011), on note une stabilité de l’indice des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ». Cette stabilité résulte des effets conjugués des hausses des prix de certains produits d une part et de la baisse des autres, d autre part. En variation trimestrielle, l’indice des produits alimentaires a augmenté de 1,6% et comparé à son niveau du mois de décembre 2010, il est en hausse de 14%. Les principaux postes ayant connu de hausses (mensuelles) d indices sont : Oléagineux (+12,8%), Poissons et autres produits de la pêche séchés ou fumés, conserves de poisson (+10,8%) et Viande de mouton et chèvre (+4,2%). Par contre les postes suivants ont connu de baisse d indice : Poissons et autres produits frais de la pêche (-6,6%), Légumes frais (-8,7%) et Fruits (-11,1% contre -14,3% le mois de novembre 2011).
L examen du tableau des indices des nomenclatures secondaires met en exergue ce qui suit :
La hausse de l indice de l énergie imputable à la flambée des prix de fagot dernièrement ;
Le haut niveau, sur un an, de l indice des Produits frais (23%) dont les céréales non transformées ;
L importance du niveau de la hausse de l indice des produits locaux par rapport aux produits importés ;
La hausse des biens non durables constitués des produits ayant contribué à la hausse générale de l indice ;
Une petite hausse de l indice des services.



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :