Bulletin des prix à la consommation de Fevrier 2011
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N DJAMENA (Base 100 = 2005)

L indice des prix à la consommation du mois de Février 2011 n a pas bougé par rapport au mois de Janvier 2011. Tandis qu en variation trimestrielle, il est en baisse de 4.6% par rapport au mois de Novembre 2010) et connaît aussi une diminution de 2,7% par rapport au mois de Février de l année 2010. Le taux d inflation de ce mois de Février 2011 est de -1,8% contre 6 ,5% au mois de février de l année dernière.
L immobilité de l indice de ce mois est due particulièrement à la fonction « produits alimentaires et boissons non alcoolisées qui est resté inerte suite à la décision prise par l État pour la fixation des prix des produits de premier nécessité. Cette invariabilité d indice de cette fonction est attribuable aux postes
de consommation suivants pour la légère baisse qui ont marqué ces derniers : Céréales non transformées (-2%) et huiles végétales (-2%) ; le pain et viande ont légèrement contribué respectivement à la hausse 4% et 6%.
La plupart des Fonctions de consommation sont en baisses en ce mois de Février par rapport au mois de Janvier 2011, ce fléchissement des indices est principalement dû à la mesure prise par le gouvernement pour éradiquer la vie chère qu a connu le pays a la fin de l année 2010.
.Du tableau des indices des nomenclatures secondaires, nous remarquons que la baisse des indices des postes précités (céréales non transformées, huiles végétales, ) explique clairement celles de l indice des produits frais (-1,7%) sur un mois, (-15,7%) sur trois mois et (-15,1%) sur un an. L énergie a
transcrit aussi les baisses d indice (-0,9%) par rapport au mois de Janvier 2011, (-14,2%) par rapport à Novembre 2010 et (-16,8%) par rapport à Février 2010.
Les prix des produits importés qui sont légèrement chuté en ce mois, alors les prix des produits locaux n ont pas bougé à cause de la nouvelle récolte.
Les biens non durables sont principalement des produits frais et locaux sont légèrement en hausse, alors que les biens durables sont en légère baisse.



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :