Bulletin des prix à la consommation de Janvier 2011
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media62|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’indice des prix à la consommation du mois de janvier 2011 a baissé de 1,6% par rapport au mois de décembre 2010. En variation trimestrielle, il est en Baisse de 5,7% (par rapport au mois d‘octobre 2010) et connaît une diminution de 3,7% par rapport au même mois de l’année 2010. Le taux d’inflation du mois de janvier 2011 est de -1,9% contre 8,0% l’année dernière. Il est en hausse de 0,2% par rapport à son niveau en fin d’année 2010.
La variation baissière de l’indice du mois est due particulièrement à la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-3,7%). Cette baisse d’indice de ladite fonction est imputable aux postes de consommation suivants : ‘‘Céréales non transformées’’ (-8,2%) et ‘‘huiles végétales’’ (-14,3%).
L’indice des céréales non transformées a, certes enregistré une faible baisse par rapport à celui des huiles végétales mais le poste correspondant a plus contribué dans l’indice globale du mois (42,54% contre 38,66% pour huiles végétales).
Les baisses des prix des céréales non transformées sur les marchés depuis le mois de décembre 2010 sont le résultat des mesures de lutte contre la cherté de vie prises par le Gouvernement. Cependant il faut ajouter que des contenus des sacs des céréales principalement locales ont connu de modifications ;
l’appellation d’un sac de 100kg reste donc théorique et non concrète. Tout comme le des céréales, ces mesures ont entrainé le fléchissement des prix des huiles végétales et de la viande observés sur les marchés de la capitale.
Du tableau des indices des nomenclatures secondaires, nous apercevons les tendances signalées ci-haut.
La baisse des indices des postes précités (céréales non transformées, huiles végétales, viande de boeuf,…) explique clairement celles de l’indice des produits frais’ (-3,5% sur un mois, -15,8% sur trois mois et -15,3% sur un an). L’énergie ayant aussi enregistré de baisses d’indice ( -2,6% par rapport au
mois de décembre dernier, -15,9% par rapport à octobre 2010 et -5,4% par rapport à janvier 2010) mais malgré cette baisse, son niveau d’indice, il ya cinq ans, reste toujours important.
Contrairement aux produits importés qui ont quasiment maintenu leur niveau de prix, les prix des produits locaux ont chuté et ce, en partie à cause des mesures de lutte contre la vie chère... Les biens non durables sont principalement des produits frais et locaux. Ainsi seul leur indice a particulièrement enregistré de baisse du point de vue durabilité des produits.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :