Bulletin des prix à la consommation d’Octobre 2009
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’Indice des Prix à la Consommation d’octobre a diminué de 3,8% par rapport au mois de septembre dernier. En variation trimestrielle, il a connu une baisse quasi identique (-3,7%).
Cependant en glissement annuel l’on observe une hausse de 5,8%. Le niveau d’inflation (variation d’indices moyens calculés sur douze mois) du mois d’octobre est de 11,1% contre 11,5% le mois dernier.
La baisse de l’indice de ce mois est imputable essentiellement à la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-7,2%). La baisse de l‘indice de cette dernière est entraînée principalement par les postes de consommation suivants : ‘‘céréales non transformées’’ (avec pour contribution de l’ordre de 47,3%), ‘‘viande de boeuf’’ (dont la contribution est de 29,5%) et ‘‘viande de mouton’’ dont la contribution approche 11%.
Les autres fonctions ayant aussi enregistré de baisses d’indices de prix (mais n’ayant pas d’importantes contributions dans l’indice global) sont : « Restaurants et Hôtels » (-2,7%) et « Boissons alcoolisées et tabacs » (-1,4%). L’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » a connu, ce mois, une légère baisse due au fléchissement du prix de fagot par rapport au mois passé.
Par contre, les fonctions telles que « Enseignement » et « Transports » ont enregistré de hausse due respectivement à l’augmentation des frais scolaires dans certains établissements privés et à celle du frais de déplacement récent pour le pèlerinage à la Mecque.
Comparé au mois de juillet dernier (c’est–à-dire en variation trimestrielle), l’indice global des prix de ce mois est pratiquement en baisse d’une valeur (-3,7%) proche de celle en variation mensuelle. Cependant en glissement annuel, l’on observe une hausse de 5,8% soutenue par la quasi-totalité des fonctions de consommation.
Dans le tableau des nomenclatures secondaires, l’on note que la situation est restée depuis trois mois presque en faveur des consommateurs à cause des baisses des indices de la plupart des rubriques.
Pourtant par rapport au même mois de l’année dernière, en dehors de l’indice des ‘‘produits frais’’ qui a connu de légère baisse (-0,2%), tous les autres types d’articles ont enregistré de hausses dont la plus importante concerne l’indice de l’énergie.



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :