Bulletin des prix à la consommation d’Aout 2009
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media45|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’Indice des Prix à la Consommation de ce mois a légèrement baissé de 0,2% par rapport au mois de juillet dernier. En variation trimestrielle et en glissement annuel, l’on observe des hausses respectives de 3,2% et 9,3%. La faible variation mensuelle de l’indice représente plus ou moins celle de l’inflation du mois qui est de 12,1% contre 12,3% le mois passé.
Le faible fléchissement sur un mois de l’indice est en priorité due à la légère baisse de l’indice de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-0,9%) malgré la hausse de l’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (1,5%) ; la baisse de la fonction
« Loisirs et culture » (-1,1%) ayant moins contribué à la variation globale.
La fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » a enregistré une baisse entraînée principalement par le poste ‘viande de boeuf’ (-2,7%) dont la contribution est de 90,7% suivi du poste des ‘poissons et autres produits frais’ (-4,2%) avec pour contribution 40,7%. La fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » de son côté connaît de hausse imputable au poste ‘autres combustibles’ (+4,4%). En effet l’augmentation de l’indice de ce dernier est due au fagot (+5,2%).
En variation trimestrielle et en glissement annuel, l’on observe que les hausses signalées ci-dessus sont toujours imputables aux fonctions « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » et « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ». Les fonctions « Boissons alcoolisées et tabacs » et
« Restaurants et Hôtels » ont aussi enregistré de hausses mais qui sont directement induites par la hausse des prix des céréales non transformées.
L’observation du tableau des nomenclatures secondaires montre que l’indice de l’énergie a enregistré plus de hausse que ceux des autres produits tant en variations mensuelle qu’annuelle. Le prix au kg de fagot qui, depuis trois ans était à deux chiffres, a quasiment dépassé le seuil de 120Fcfa le Kg à partir de
janvier 2009 et continue à croître. C’est ce qui explique en partie la forte hausse de l’indice de l’énergie ;le prix de gaz étant stable depuis le début de l’année.
Par ailleurs, l’on note que les indices des produits locaux et des produits non durables (de courte période de consommation) ont plus augmenté en variation trimestrielle et en glissement annuel. Le niveau des prix de ce mois d’août comparé à celui du même mois de l’année dernière est nettement élevé*.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :