Bulletin des prix à la consommation de Juillet 2009
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’Indice des Prix à la Consommation de juillet 2009 a augmenté de 2,6% par rapport au mois de juin dernier. En variation trimestrielle, il connaît quasiment une même hausse (2,7%). Cependant en glissement annuel, l’on observe une forte hausse de 9,3%. L’inflation du mois est de 12,3%.
Toutes ces hausses sont essentiellement imputables à la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ».
La hausse d’indice du mois est due principalement à la fonction : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » dont la contribution est la plus importante (71,7%). La fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » y contribue, en deuxième position, à hauteur de 16,8% et connaît une hausse de 2,5% par rapport au mois de juin 2009.
La hausse des prix constatée au niveau de la fonction : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » est principalement due au poste des ‘céréales non transformées’ (50% de contribution) dont la production à la campagne agricole 2008/2009 a été en baisse de 10,8% par rapport à celle de 2007/2008. Les hausses (moins importantes en termes de contributions globales) observées au niveau des fonctions : « Boissons alcoolisées et tabacs » et « Restaurants et Hôtels » résultent directement de la hausse des céréales non transformées.
Il importe de noter que le prix des logements a augmenté en ce début du troisième trimestre 2009 ainsi que celui du fagot. Ce sont en fait ces hausses qui expliquent la hausse de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ».
Du tableau des nomenclatures secondaires, l’on observe que les prix des ‘‘Produits frais’’ ont beaucoup accru (variations en hausses de 6,1% sur un mois et de 7,9% sur trois mois). Comparés aux indices des produits importés, les indices des produits locaux ont beaucoup augmenté (plus du triple sur un mois et le quatriple sur trois mois) ; en glissement annuel l’indice des produits locaux a enregistré une hausse de 11,5% contre seulement 2,7% pour les produits importés. Cependant la variation annuelle de l’indice de l’énergie est la plus importante (post effets crise de l’énergie).



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :