Bulletin de conjoncture deuxième trimestre 2014
Article mis en ligne le 27 mars 2015
par Ahmat Youssouf Ali
Imprimer logo imprimer

<media240|vignette|legende=complete>
Sur la base des informations récentes recueillies auprès de l’administration publique et des entreprises enquêtées, les activités économiques du Tchad connaissent une relance au deuxième trimestre 2014.
Ainsi, du côté de la demande globale, l’activité demeure soutenue par la demande intérieure, grâce à la poursuite des investissements tant publics que privés (secteur énergétique, téléphonie mobile et alimentaire). Cette évolution serait également rendue possible grâce à la vigueur de la consommation privée à la faveur de l’accroissement des revenus des paysans résultant de la hausse de la production cotonnière et des bonnes récoltes de la campagne agricole 2013/2014.
S’agissant de la demande extérieure, les exportations de bétail sur pieds et de pétrole brut ont reculé.
Du côté de l’offre, la croissance est essentiellement soutenue par le secteur non pétrolier (services, industries manufacturières, secteur énergétique et BTP) et dans une moindre mesure par le secteur pétrolier avec l’intensification des travaux d’exploration pétrolière au Sud du pays.
Sur le front de l’inflation, l’indice global des prix à la consommation a enregistré une hausse pendant le deuxième trimestre 2014 en relation avec l’accroissement des prix des denrées alimentaires, des transports et des biens et services divers.
Sur le plan des finances publiques, on note un déficit base caisse en amélioration après celui relevé en juin 2013.
Pour ce qui des agrégats monétaires, une baisse sensible des avoirs extérieurs nets et une hausse notable du crédit intérieur induite par l’expansion des créances nettes sur l’Etat ainsi que des crédits à l’économie est à noter. En conséquence, la masse monétaire a progressé sur la période.
La situation de la dette publique laisse apparaître une baisse de l’encours de la dette extérieure et intérieure, une stabilité du service de la dette et une non-accumulation d’arriérés sur la gestion courante.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :